Quelles aides & subventions pour vos travaux en 2019 ?

Quelles aides & subventions pour vos travaux en 2019 ?

L’Etat français depuis un certain nombre d’années, aide les particuliers qui font des travaux de rénovations énergétiques, à travers la mise en place d’aides et de subventions. Ces travaux une fois réalisés, offrent de meilleures conditions de vie en termes de confort thermique, tout en permettant une importante économie d’énergie.

L’ECO-PTZ ou l’ECO-PRÊT à taux zéro

L’ECO-PRÊT concerne toutes les personnes propriétaires d’une maison ou bailleurs. Grâce à ce dispositif mis en place par l’Etat, les performances énergétiques des logements français devraient augmenter. En cette année 2019, le gouvernement a pris des mesures pour faciliter l’accès à l’ECO-PRÊT et il a œuvré pour que les bénéficiaires n’aient pas à rembourser avec intérêt.

Aussi, pour avoir accès à l’aide, il n’y a pas de conditions de ressources à prendre en compte. Les personnes concernées ne sont plus obligées de faire plusieurs travaux ou d’arriver à un certain niveau de performance énergétique, à la fin de ces travaux. Pour bénéficier de l’ECO-PRÊT, il suffit de faire une sorte de travaux, parmi ceux qui sont éligibles.

Il s’agit par exemple de l’isolation de la toiture, de la rénovation d’une partie des murs externes ou des parois vitrées, du remplacement soit du chauffage, ou soit du système qui produit l’eau chaude. Notons que ce remplacement doit se faire pour un dispositif performant, ou il doit fonctionner grâce à l’énergie renouvelable. Toutefois, toutes les maisons ne sont pas concernées. Seulement celles qui sont des résidences principales et celles qui ont plus de 2 ans peuvent bénéficier de ce dispositif.

Quelles aides & subventions pour vos travaux en 2019 ?

Le montant maximum de l’ECO-PRÊT qui peut être accordé, est de 30 000 euros. C’est donc un prêt sans aucun intérêt, qui doit être remboursé en 15 années maximum. Tout n’est pas encore clair concernant l’ECO-PRÊT, mais s’il y a une chose de sûr, c’est que le gouvernement compte allonger la liste des travaux éligibles.

Le crédit d’impôt 2019

Très connu, le crédit d’impôt était sur le point d’être abandonné, mais pour cette année, l’Etat a décidé de rallonger son application jusqu’au 31 décembre 2019. Il s’agit là d’un des dispositifs pour aider les ménages lors d’une rénovation énergétique.

Le crédit d’impôt 2019 est une prime que touchent les ménages, à la fin de leurs travaux de rénovation énergétique. Il constitue une subvention spéciale qui fait bénéficier d’un grand avantage fiscal, qui consiste à déduire une partie du montant qui a été investie dans les travaux de rénovation, de l’impôt sur le revenu.

Cette réduction d’impôt s’obtient après avoir réalisé des travaux d’économie d’énergie dans un logement qui tient lieu de résidence principale, et qui est construite depuis 2 ans au moins. Le crédit d’impôt 2019 a un taux de déduction de 30%. Le montant des dépenses s’élève à 16 000 euros pour les personnes en couple et à 8 000 euros pour les personnes célibataires.

Il faut remplir quelques conditions pour avoir accès au crédit d’impôt 2019. Nombreuses sont les opérations qui sont éligibles à cette subvention. Elles ont toutes en commun : de faire économiser de manière conséquente, de l’énergie, ou de participer au développement des énergies renouvelables.

Cependant, le crédit d’impôt 2019 ne prend pas en compte les travaux d’installation des portes, des fenêtres, des chaudières au fioul, et des volets également.

La TVA réduite

Cette subvention est aussi un dispositif fiscal qui concerne également les travaux de rénovation. Plusieurs catégories de personnes peuvent en bénéficier. Il s’agit des propriétaires qui occupent leurs demeures, des bailleurs, des locataires, des sociétés civiles immobilières et même ceux qui habitent une demeure gratuitement sont concernés.

Afin de bénéficier de la TVA réduite, il faut avoir réalisé des travaux dans une maison récente de 2 ans au moins. Cette subvention s’applique sur l’achat des équipements et des matériels qui servent à économiser de l’énergie. Il s’agit par exemple de la chaudière à condensation, d’un matériel de production d’énergie qui est nourri grâce à une source d’énergie renouvelable.

Il est possible de mettre ensemble le crédit de la TVA réduite avec le crédit d’impôt, la prime d’énergie et l’ECO-PTZ. Aussi, la TVA est réduite de 5,5%.

Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Ces différentes aides concernent toutes, des travaux de rénovations énergétiques. L’ANAH concernent les propriétaires et les bailleurs, afin de permettre l’amélioration des performances énergétiques des maisons.

L’ANAH aide au financement de plusieurs chantiers, dont des travaux lourds comme la rénovation totale d’une demeure. Lorsque le montant des travaux est très élevé, l’ANAH peut supporter près de la moitié des frais dépensés. Cependant, la somme allouée ne peut dépasser 50 000 euros hors taxes.

Quand il s’agit de travaux d’amélioration énergétique, l’ANAH peut prendre en compte entre 35% et 50% du coût total. Toutefois, elle ne devra pas dépasser 20 000 euros hors taxes.

La prime énergie ou la prime CEE

C’est une subvention très importante qui est financée par certains fournisseurs d’énergie, qui apportent une aide financière aux clients qui réalisent des travaux. Lesdits travaux leur feront économiser de l’énergie, dans leur logement.

Ces aides des fournisseurs peuvent juste être des conseils ou des diagnostics. Cependant, les clients qui en bénéficient, peuvent toucher un prix ou une prime en euros, qui leur permettra de procéder au remboursement de leurs travaux. Il faut noter que la prime énergie sera accessible à tous les ménages qui voudront rénover leur maison ou leur appartement cette année.

Pour finir, il est à noter que la prime CEE a une validité de 2 ans, avant d’être renouvelée. Le crédit d’impôt par contre est valide jusqu’au 1er janvier 2019. Il en est de même pour la TVA réduite, l’ECO-PTZ et les aides de l’ANAH également.

Aurélie Mercier

Les commentaires sont fermés.