Il y a un peu près d’un mois, le Haut Comité pour la stabilité économique a constaté que les banques se sont laissé aller en accordant trop facilement les crédits. À commencer par un rallongement de la durée des emprunts, en passant par la réduction des apports personnels, l’institution constate plusieurs éléments dangereux qui tendent à relâcher les exigences. De leur côté, les courtiers observent que les banques ont rendu le traitement des dossiers plus dur. Que se passe-t-il ?

Un relâchement adopté solidairement par les banques

Depuis près de 5 ans, les ménages français ont profité d’une situation heureuse en matière de crédit immobilier. Toutefois, cette situation n’a jamais entrainé des casses, du moins pas importantes sur le marché du crédit immobilier. De plus, les banques sont toujours restées solidaires entre elles. Si un établissement s’était mis à commettre des imprudences, ses consœurs ont toujours été présentes pour l’aider.

Prise en considération des recommandations du Haut Comité

Ainsi, les banques commencent apparemment à appliquer les recommandations de l’institution. En effet, depuis 3 mois, plus de 10% des demandes de crédit ont été évincé. De leur côté, les consommateurs restent inconscients face à cette tactique. En effet, ils sont loin de considérer ni la protection du consommateur ni la prévention des risques d’impayés qui peut même aller jusqu’à un surendettement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *