, , ,

Auteur(s): Marc BOTINEAU, Anne MAGUERO, Gaël HUTIROEL et Alexandre MORAIS
Contributeur: ENSA Paris Belleville

Workshop rural

Comment favoriser l’émergence de projets de qualité dans des territoires ruraux en manque d’ingénierie ou d’élus sensibles aux problématiques spatiales ? Comment encourager un enrichissement mutuel entre deux mondes qui se côtoient peu : des architectes en devenir, pour lesquels la campagne reste encore un sujet marginal, et des élus et habitants de petits bourgs souvent gagnés par un sentiment d’abandon ?

Ce workshop permet de débattre de l’espace rural par l’expérience concrète du terrain. Il témoigne de l’ambition d’initier des projets de façon collective et partagée, pour les accompagner jusqu’à leur réalisation, ou simplement de semer quelques petites graines ici et là, pour éveiller une curiosité, une envie de bien faire.

Ce dispositif pédagogique incite le rapprochement de disciplines et d’acteurs a priori isolés, et avec l’objectif qu’il devienne le point de départ de projets prometteurs dans les territoires ruraux.
Marc Botineau et Anne Maguéro ont impulsé, avec la Direction départementale des Territoires de la Mayenne, un atelier transversal organisé en trois moments clés : atelier, sensibilisation et réalisation.

L’école « hors les murs »

Pour accentuer la question de la ruralité dans sa formation, l’école se déplace dans un bourg rural de Mayenne pendant une semaine. Les étudiants arpentent le site et portent un regard à la fois sensible et critique en explorant les thèmes de sols, de vues et de limites. Simultanément, ils abordent par le projet la question du renouvellement urbain, des extensions périphériques ou du devenir des zones d’activités. Il s’agit de démontrer que l’aménagement d’une commune procède avant tout d’une vision d’ensemble.

Sensibiliser pour 
susciter l’envie

La démarche et les travaux sont ensuite diffusés auprès des élus et des habitants à travers une présentation et une exposition itinérante. Pendant une année, le bourg d’un millier d’habitants devient un lieu d’échanges, un sujet de formation d’agents territoriaux. Ainsi, dans des territoires souvent considérés comme délaissés, nous décidons de faire feu de tout bois pour promouvoir la notion de « projet en campagne » et susciter un désir d’architecture et de paysage.

Retour au réel

À l’issue du workshop, les propositions sont débattues pour faire émerger des problématiques et servir de déclencheur dans la transformation d’un site ou proposer un programme. Avec une économie de moyens, ces projets, pour certains en cours d’élaboration, s’attachent à résoudre à différentes échelles des problématiques architecturales, urbaines et paysagères pour conduire à des aménagements de qualité qui puissent ensuite se diffuser localement et « faire école ».