Auteur(s): TESSIER Maëlle, ROLLAND Marie
Contributeur: ENSA Nantes

Territoires traversés

L’atelier de Master Territoires traversés, Paysages Inventés, de l’ENSA Nantes aborde la question du projet des territoires et des paysages contemporains par la prise en compte de leurs réalités complexes, de l’emboîtement des échelles de réflexion, mais aussi par l’immersion sensible et la transcription artistique.

30 étudiants ont travaillé de septembre 2015 à janvier 2016 dans la commune de Bouguenais, en lisière de Nantes, territoire métropolitain qui interroge l’entre-urbain et les dichotomies classiques du territoire, les relations entre la ville et la campagne, le centre et la périphérie, l’ordre et le désordre.

Cet atelier cherche à faire émerger des questions pour des réponses inattendues, à inventer de nouveaux modes opératoires de fabrication de projets sans préjuger à l’avance de leurs formalisations ou de leurs échelles. Il propose aux étudiants de développer un espace critique et singulier, en évitant l’écueil d’une vision consensuelle et normative des réalités urbaines, en interrogeant les contradictions spatiales que notre société produit.

Ce semestre se structure en quatre « traversées métropolitaines ».

Les Expériences sensibles encouragent une transcription singulière des lieux rencontrés. Les Situations multiples imaginent un futur porteur de questionnements multiples. Les Explorations cartographiques s’attellent à comprendre, exposer des données, représenter des enjeux. Enfin, les Situations construites formalisent un projet qui donne corps aux questions révélées par les traversées précédentes.

Deux échappées élargissent la réflexion : d’abord, un voyage dans une autre métropole, un autre contexte, ouvert à d’autres problématiques (cette année, Milan), et un atelier d’écriture, permettant d’appréhender le processus créatif par le texte.

En cinq mois, 13 propositions singulières pour un territoire commun et hétérogène ont émergé. Ces projets essaient, chacun à leur manière, de rendre possible des lieux qui n’enferment pas mais intègrent, qui permettent à la fois de se mouvoir et d’habiter, qui explorent un futur rendant possible d’autres manières de vivre ensemble.

Ces territoires de l’ordinaire, dont Bouguenais fait partie, sont en réalité mouvants et complexes à saisir. Les étudiants de cet atelier ont arpenté à maintes reprises cette commune ; ils ont tenté, par aménité pour les gens, les lieux et les choses, de concevoir des urbanités recouvrant un rôle social, instituant des relations, des espaces communs où l’appropriation citoyenne est possible.

Programme : interroger l'entre-urbain