, , ,

Auteur(s): HANROT Stéphane
Contributeur: ENSA Marseille

Territoires délaissés

A l’École nationale supérieure d’Architecture de Marseille, des « workshops » réactivent les expériences innovantes initiées par Alvin Boyarsky en Angleterre, puis Henry Sanoff aux USA et Giancarlo de Carlo en Italie.

Au travers La république des architectes, le plus ancien workshop de l’ENSA Marseille, les étudiants découvrent la conception collaborative – la thèse de J. Ineichen (2016) en a fait l’analyse –, le travail en équipe, la gestion de conflits et les jeux d’acteurs. Les institutions publiques y piochent des idées pour des territoires à enjeux. Les habitants y voient l’engagement d’un débat citoyen.

Les workshops en milieu scolaire, avec l’association Graine d’Archis à Marseille et à Peypin, ont montré que les enfants de primaire et secondaire étaient accessibles à l’architecture par une action pédagogique sur le territoire vécu et le projet spatial.

Ils ont permis de tester de nouvelles pratiques pédagogiques avec des groupes restreints d’étudiants volontaires. Lors de Marseille Capitale européenne de la Culture 2013, nous avons associé des étudiants architectes, paysagistes et urbanistes dans le workshop Estaque, un territoire habité. La réalisation, avec le collectif Etc, de micro architectures pour les habitants – un escalier réparé ici, un banc reconstruit là – a permis l’acculturation mutuelle et le développement d’une intelligence collective du territoire.

Le workshop Quel devenir pour les villages de Saint-Geniez et Authon ? en 2016 a permis de tester l’immersion intensive. À l’occasion de repas chez l’habitant, la diversité des points de vue sur un même territoire a frappé les étudiants qui ont développé des projets pertinents. Les habitants ont revendiqué une symbiose avec l’agriculture et la nature, une diversification économique et résidentielle, une attention à la densification en alternative à l’étalement pavillonnaire.

Ces workshops ont exploré la rencontre des processus institutionnels descendants avec ceux qui remontent du terrain par saisine citoyenne. Ils questionnent l’éthique des disciplines de projet sur le cadre de vie dans un contexte marqué par l’économie des moyens, les tensions sociales et le nécessaire développement durable.

 

Programme : Workshop hors les murs