Auteur(s): RAMILIEN Guillaume

Responsable, Assidu, Frugal, Juste

Responsable

Situé dans le sud-est de Paris, à Limeil-Brévannes, le Centre socioculturel Ossature Bois Christian Marin participe du Projet de Rénovation urbaine du Quartier Saint-Martin. En constituant la première image vue du quartier depuis le centre-ville, le CSC est un signal de sa revalorisation.

Le bâtiment dessine entre place et parc un nouveau panorama, en rupture délibérée avec l’écriture architecturale des immeubles voisins tout en se portant garant de leur réconciliation d’échelle. Situé au pied du pignon aveugle d’un immeuble de logements partiellement conservé, le CSC s’élève dans sa direction afin d’en minimiser l’impact. La toiture végétalisée inclinée propose une façade valorisante et vectrice de biodiversité en milieu urbain.

Assidu

La singularité du bâtiment est renforcée par son bardage de bois brut, matériau exogène à l’écriture architecturale du quartier, visant à affirmer le désir d’en enrichir l’offre architecturale et à évoquer pédagogiquement les engagements écologiques de sa mutation. Percé de très grandes baies vitrées, le bardage de clins bois évoque un motif textile grâce au choix de deux essences locales, mélèze et douglas, au calepinage croisé.

Frugal

Le CSC, conçu selon une approche bioclimatique, atteint les performances énergétiques du label Passivhaus et le niveau 3 du label Bâtiment biosourcé. Les matériaux de construction, d’origine naturelle, ont été choisis pour leurs qualités sanitaires et leur faible impact environnemental participant d’une faible émission carbone générale du bâtiment.

Juste

Les performances du CSC sont mises au service du patrimoine naturel et humain de la commune, ses habitants. La lumière naturelle est généreuse. Les murs ossature bois et la récupération de chaleur sur ventilation sont garants de très faibles dépenses de chauffage en hiver, tandis qu’en été des ouvrants manuels dissimulés derrière le bardage ajouré permettent de ventiler naturellement l’édifice.

Les quatre grandes salles du CSC, aux géométries et spatialités variées, font l’éloge des activités qu’elles accueillent – scolarité des jeunes, associations de quartier, services à la personne et cours pour adultes. Ouvertes sur le quartier, elles sont à la disposition des habitants afin qu’ils puissent ensemble y exprimer, concevoir, développer et réaliser leurs projets, participant ainsi à recréer et favoriser du lien social dans un quartier jusqu’ici relativement stigmatisé. La mezzanine et le hall-atrium en double hauteur qui les organisent incarnent, physiquement et symboliquement, ce désir de « vivre ensemble ».

Programme : Centre Socio-Culturel