,

Auteur(s): Atelier d'architecture Yvann Pluskwa

Réconcilier les tissus et les âmes

À Marseille, aux confins de la ville, entre quatre quartiers et communautés qui s’opposent, oubliés depuis longtemps, dans un territoire naturel extraordinaire de calanques blanches, une vie âpre et violente s’est établie autour d’un terrain vague.

Sous l’impulsion de l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine, la Ville s’est donnée comme priorité de recoudre les tissus et les âmes.

Dans cette enclave sociale, dans ce terrain à très forte déclivité, la démarche du projet s’est évertuée à créer un espace public pour tous et à détourner les programmes à caractère divertissant pour lui donner une dimension plus sociétale, plus humaine.

Inspiré de l’œuvre de Levinas et du travail de Natalini, nous avons cherché à mettre en place un ensemble de dispositifs simples, économes et fédérateurs d’altérité et d’empathie, qui se développe ainsi:

– concevoir des «terrasses-balcons» structurées par des murets bas sans garde-corps, aux pratiques et traitements indifférenciés pour engager des porosités d’usage, des occupations libres et stimulantes, favorables aux échanges visuels et dépourvus de toute forme de discrimination,
– aménager un sol commun uniforme pour engager des occupations libres et inattendues,
– créer un chemin des écoliers et des opportunités de rencontres,
– conserver les arbres majestueux, s’adapter aux bâtiments existants et aux structures associatives,
– donner au projet un caractère naturel aux matérialités explicitement issues de la terre et du paysage,
– disposer les agréments d’usage pour faire glisser les relations et pousser à l’échange, au partage et à la rencontre tout en ménageant des formes possibles d’intimité
– mettre en scène, par les terrasses et les murs silencieux, l’altérité afin que chaque singularité humaine et naturelle devienne un théâtre possible des relations et le témoignage merveilleux du vivant en excluant toute discrimination sociale et générationnelle.

Aujourd’hui, le projet est réalisé. L’adhésion de toutes les générations et populations s’avère spectaculaire.

Nous en sommes éminemment touchés. Le spectacle de la vie en mouvement activé par la mise en œuvre de l’espace et la pratique libre des occupants nous émeuvent considérablement.

Forts de cette expérience, nous souhaitions la faire partager car l’urgence humaine est permanente, et même ici, et au mieux de nos possibilités, nous engager dans sa disparition.

Programme : Parc ludico-sportif de Sormiou