Auteur(s): DLW architectes

Opc

Nantes Métropole a réorganisé la collecte des déchets pour se rapprocher des zones de collecte et limiter les mouvements de camions en décentralisant les locaux de l’Opérateur public sur trois nouveaux sites.

Le projet du Bas Chantenay concerne l’ouest de l’agglomération nantaise et accueille une centaine d’agents dont 90 agents de terrain pour la collecte et une dizaine d’administratifs. Il comprend des bureaux et des locaux sociaux (vestiaires, sanitaires douches, salles de pauses et de réunions) ainsi que le remisage des bennes à ordures ménagères et autres véhicules de service.

Le projet est situé sur un terrain en friche, une ancienne carrière remblayée servant de dépôt de carburant, voisinant avec une aire d’accueil des gens du voyage et une entreprise de charpente, dans un contexte d’entrée de ville marquée par les grandes infrastructures industrielles et portuaires.

Pour autant, le quartier présente des qualités que le projet cherche à révéler, notamment le caractère urbain du boulevard Koenig (qui mène directement au centre-ville en longeant la Loire) structuré par ses grands arbres d’alignement, et la présence singulière du Sillon de Bretagne qui forme un cirque en granit de 7 m de haut en fond de parcelle.

Sans compromettre la fonctionnalité de cet équipement technique, le projet puise dans le vocabulaire de l’architecture industrielle pour proposer un bâtiment lumineux et urbain, qui s’étire de manière franche et tout en transparence le long du boulevard.

Au-dessus du socle de béton posé sur des pilotis et sous lequel se glisse le parking du personnel, une halle à l’ossature bois expressive, couronnée par une vaste toiture protectrice, offre un espace tampon généreux dans lequel s’insère librement le programme selon le principe de «la boîte dans la boîte».

Ce dispositif thermique inédit pour ce type d’équipement permet des parcours intérieurs, des espaces de convergence et de convivialité multiples adaptés aux effectifs importants du centre et au caractère très physique du travail. L’usage du bois apporte une ambiance chaleureuse pour le personnel au départ et au retour des tournées.

En second plan, l’aire de remisage des bennes à ordures ménagères est abritée par un long auvent suspendu de 90 m de long qui ne repose que sur trois poteaux. Cette performance structurelle que permet la construction métallique assure la fonctionnalité et la sécurité des manœuvres des camions.