, ,

Auteur(s): Julian Pierre, CAUE de la Moselle

Le centre d’art de « Grosser Garten »

Le Centre d’Art du «Grosser Garten» a été inauguré en septembre 2014 dans le village lorrain de Schorbach, au cœur du massif des Vosges. Ce territoire rural, reculé des centres urbains et des axes de communication importants, est essentiellement valorisé par le tourisme (Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, vestiges militaires, anciennes cristalleries, etc.).

À l’origine du projet, une devise portée par Claude et Jacqueline Reslinger: «Recevoir, donner». La démarche de ce couple de commerçants à la retraite les a amenés à se passionner pour l’art en s’investissant dans une association locale d’expression et de partage artistiques. Ils ont poussé à élargir son rayonnement. Leur curiosité leur a notamment fait découvrir entre autres Joseph Pyrz, sculpteur dont ils sont devenus les mécènes. Le projet du Centre d’Art s’est ainsi organisé autour d’œuvres de cet artiste polonais, avec pour objectif d’incarner et de transcender la diffusion d’un art partagé, au cœur du milieu rural.

Après de nombreuses recherches de sites et de partenariats, Claude et Jacqueline ont choisi leur propre village de Schorbach. Une collaboration volontariste et fructueuse s’est nouée avec la commune dans une impatiente générosité. Le bâtiment réalisé par Claude et Jacqueline Reslinger a ensuite été «restitué» à la commune.

L’architecte Gabriel Marot a accompagné cette gestation et conçu ainsi ce projet dans une étroite complicité. L’ambition de Claude et Jacqueline Reslinger est alors de créer un lieu qui «entrera dans l’histoire locale des hommes»: la mission de l’architecture est à la fois de «faire œuvre», mais aussi d’apporter une forte dimension écologique dans la construction.

En périphérie du village et en lisière de forêt, tel un «pont habité», le bâtiment à structure en bois, construit sur pilotis, franchit un ruisseau en fond de vallée inondable. Il est accessible de plain-pied à chaque extrémité, en continuité avec un chemin balisé par des sculptures en grès rose. Dans le bâtiment, une longue circulation distribue l’ensemble des espaces d’exposition ainsi qu’un atelier d’artistes. Cette continuité d’espaces ouverts est pensée pour favoriser les échanges et l’émulation entre visiteurs et artistes. Les baies vitrées cadrant le paysage sont étudiées pour capter les apports solaires dans les lieux de circulation, et tamiser la lumière naturelle dans les espaces d’exposition.

Face au succès et à l’émulation créée autour du Centre d’Art, une extension est en cours de réalisation qui est maintenant porté par la commune, subventionné par la région et le département.

Programme : Centre d'art