, ,

Auteur(s): B2H et Jérôme Piquand architectes, Maison de l'Architecture de Lorraine

Ecurey

L’année 2015 d’Écurey a bien été le démarrage d’un centre d’expérimentation du développement durable en milieu rural, avec tout ce que ce mot implique de recherche, d’hésitation parfois, mais aussi de soudaines avancées. Ainsi, c’est un travail de fond mené depuis plus de quatre ans qui a permis à la plateforme de sortir matériellement de terre à la fin de l’année. Le pôle maraîchage est près d’aboutir avec un montage qui allie l’insertion, l’agriculture durable et l’économie locale, tandis que les projets autour de l’ortie se développent. Les liens tissés avec les Offices de Tourisme amènent petit à petit des groupes de visiteurs dans le centre d’interprétation. Et les offres destinées aux scolaires se construisent. Les multiples atouts du site (esthétique, charme, modernité…) commencent à attirer des individuels pour des évènements familiaux et des professionnels pour des réunions. Et tout au long de l’année, la Cie Azimuts a apporté son professionnalisme et sa maturité à la vie du site en organisant quatre résidences d’artistes et 12 spectacles qui ont permis d’atteindre 5000 visiteurs en 2015. Le dernier spectacle de l’année était une Saint-Nicolas pyrotechnique faisant revivre la grande halle de fonderie. Avec la mise en scène lumineuse du site et un premier marché de Noël, cet évènement a attiré plus de 500 personnes […].» (Newsletter d’Écurey, février 2016)

Le site d’Écurey, situé en Meuse, est l’un des nombreux exemples de territoires lorrains à avoir été entièrement voué à l’industrie sidérurgique pendant des décennies, puis abandonné progressivement depuis les années 1980.

Aujourd’hui classé à l’inventaire des Monuments historiques, il accueille le Centre d’Expérimentation du Développement durable en Milieu rural.

Il est question ici de la réappropriation d’un territoire par le tissu social local et de toute l’énergie humaine qui fut mobilisée dans ce but.

Le travail des architectes a été de se glisser dans cette démarche et de trouver la juste mesure pour répondre à un programme exigeant et synthétiser les besoins afin d’affecter le budget là où en avaient besoin les habitants pour valoriser leur territoire, les bénévoles pour faire vivre le lieu, le site pour se réinventer.

Programme : Centre d'expérimentation du développement durable en milieu rural