, , ,

Auteur(s): Collectif ICI !

Co-construisez qu’ils disaient

Donner des nouvelles du front, c’est en quelque sorte répondre à « comment ça va ? ».

Nous, c’est ICI !, officiellement co-constructeurs de la rénovation urbaine du quartier sud de l’Île Saint-Denis. Avec ça, on a tout dit et rien expliqué. Pour savoir ce qui se cache derrière les jolis mots-valises, nous, on se pose des questions bêtes. Les questions qu’on ne pose pas dans les réunions publiques de peur de passer pour des c*ns. Pour comprendre certaines notions comme la participation, la crise, la démocratie, on se demande : faire des potagers et des poulaillers, c’est forcément bobo ? Fait-on du réemploi par conviction ou parce qu’on n’a pas un rond ? Peut-on faire de la recherche en bricolant ?

On était une bande de copains angoissés par la question « qu’est-ce que vous faites ? ». Après de nombreux débats, on s’est mis d’accord sur l’important : être heureux. Pour ça, on voulait rendre compatible nos envies personnelles avec le besoin d’être utile dans la société. Alors on s’est dit qu’il fallait expliquer ce que l’on faisait ; pas l’expliquer pour faire nos intéressants, mais l’expliquer pour pouvoir échanger. Seulement, c’est pas parce que vous avez décidé de vous intéresser aux gens qu’ils vont s’intéresser à vos petites affaires. On se dit même parfois que la participation n’existe pas. Mais c’est parce que ce mot a été trop utilisé qu’il nous déçoit autant.

Pour établir cette confiance qui nous permet de poser ces questions bêtes, on a imaginé deux rôles. D’abord, l’architecte de quartier qui se rend disponible en tenant une permanence sur place. Mais comme tout le monde ne vient pas spontanément nous rendre visite, il y a aussi l’architecte de rue qui se met sur le passage, dans la cage d’escalier, pour boire un thé, parler avec une maquette ou construire un truc.

Pour donner forme à tout ça, on travaille avec les « délaissés du territoire » : savoir-faire, déchets, chutes, espaces… C’est un moyen de faire avec les gens, avec les ressources de chacun pour les lier aux projets construits. Mettre en réseau ces ressources, c’est favoriser la culture du projet, celle qui fait que chacun ré-ouvre les yeux sur son environnement et imagine à nouveau les possibles.

Le quartier sud de l’Île-Saint-Denis est entré dans le Nouveau Programme national de Rénovation urbaine et on a entendu parler de co-construction, bien que personne ne sache vraiment ce que ça devrait être. On y a vu une opportunité. Celle de la définir petit à petit, depuis le quartier.

Maintenant quand on nous demande « qu’est-ce que vous faites ? » on a plein de choses à raconter. Alors on nous interroge : « mais c’est de l’architecture ? »… Peut-être.

Et vous, ça va ?

Programme : Rénovation urbaine