,

Auteur(s): MOA architecture

BLOK

L’architecture contemporaine n’a pas bonne presse. Si la commande publique limite les dégâts, qui ne fustige pas l’architecture privée qui massacre les entrées de villes? Et comment le contester – malgré Venturi, Goulet, Koolhaas, Mangin –, etc? Savez vous qu’un centre Ikéa se conçoit entièrement en trois jours? Par des gens à l’autre bout de l’Europe qui n’ont jamais vu le site sur lequel ils interviennent, ni en vrai, ni en photo? Et qui s’en portent tout à fait bien?

Nous avons essayé de montrer qu’un tout petit peu d’attention apportée à un contexte permet de produire un environnement urbain de qualité. Dans un dialogue renoué avec son environnement, le Blok s’inscrit dans la continuité d’un certain esprit du lieu initié à l’époque par le multiplex des Trois Palmes, formidable réalisation mitoyenne.

Le projet s’intercale entre deux immenses écrans vitrés: le premier pour être vu. Le second pour voir.

Être vu ne veut pas nécessairement dire «marquer son nom en grosses lettres fluo sur un bardage criard», mais mettre en scène sa contenance du pain et des jeux. Derrière une immense vitrine, l’entablement des courts de foot sur le restaurant constitue en soi une composition classique de façade.

À l’intérieur, les fonctions deviennent spectacle: en haut, un énorme aquarium vitré rempli de sportifs déchaînés. Au premier étage, notre théâtre met cette fois en scène une immense cuisine ouverte sur une largeur de plus de 15 m.

Enfin, pour offrir un peu de calme aux citadins stressés, nous avons cadré une vue magistrale sur les collines environnante, derrière un vitrage coulissant de 30 m de long qui permet de transformer la salle en une sorte de place suspendue, à l’abri du mistral.

Aujourd’hui, la pratique de l’architecture se caractérise par une extrême instabilité des programmes, des budgets et du foncier. Il est devenu impossible de penser l’architecture en termes de composition, de «parti», ou de concept. Nous travaillons alors des dispositifs, définition assez souple pour qu’un projet comme le Blok conserve sa consistance, même s’il a dû s’adapter à plusieurs sites, ou subir d’importants changements de programmes. Le dispositif est assez puissant pour se passer d’une matérialité noble. Le Blok s’accommode ainsi des matériaux les plus simples, et transforme ses réseaux techniques apparents en ornement. Contexte encore. N’oublions pas que c’est à Marseille qu’a été inventé le «Brutalisme», par un certain Le Corbusier.