Changer de banque est une opération qui se situe entre une liberté théorique mais assortie de difficultés pratiques.

Changer de banque reste une liberté dont tout titulaire d’un compte bancaire a droit. En pratique, moins de 5 % changent de banque chaque année car l’opération reste tout de même contraignante et demande quelques précautions. Les clients sont souvent mal et sous informés sur l’état du marché. Ils appréhendent les complications. Une aventure qui demande du temps, de l’énergie, mais aussi de l’argent.

Ouvrir un nouveau compte

Pour changer de banque, le client ne doit pas fermer son compte avant d’en avoir ouvert un nouveau dans une autre banque et d’obtenir les moyens de paiement, notamment la carte bancaire et les chéquiers. Les contrats annuels notamment la carte bancaire, le package et si il y a lieu l’assurance de perte ou de vol, assurance habitation, doivent être résiliés dans la banque qui va être quittée. Il est fortement conseillé de laisser ouvert un certain temps l’ancien compte afin qu’il soit provisionner pour parer à une facture ou à un chèque oublié. Le nouveau compte approvisionné, le Relevé d’identité bancaire est communiqué aux organismes susceptibles de le créditer et de le prélever.

Transférer les différents comptes

Tous les placements ne sont pas transférables d’un établissement à l’autre. Selon le calcul des intérêts, il peut être opportun de le faire en fin de quinzaine. Pour les Livrets jeunes ou bancaires dont le taux est fixé par chaque établissement, il est impossible de les transférer. Il en est de même pour les crédits à la consommation et les crédits immobiliers. Dans certains cas, afin de réaliser des économies, il est prudent de laisser certains des placements dans l’ancienne banque.

Combien coûte de changer de banque ?

En théorie changer de banque ne coûte rien. De mauvaises surprises peuvent apparaître et il est prudent de veiller à minimiser au mieux les frais. Depuis le 1er janvier 2005, la clôture des comptes de dépôt ainsi que celle des livrets d’épargne (livret d’épargne populaire et Codevi) est 100 % gratuite. Pour l’Assurance-vie, il est conseillé d’attendre les huit années d’ancienneté afin d’éviter l’annulation des avantages fiscaux acquis. Pour le livret jeune et le livret bancaire, la clôture est facile et gratuite, par contre pour les PEL, CEL et PEA, le transfert est possible mais très coûteux et nécessite l’accord des deux banques. Pour le PEA, le transfert est souvent très long et fera perdre pendant ce laps de temps des intérêts. Enfin, lorsque tout ce qui peut l’être est transféré, la clôture du compte peut selon les banques générer des frais (de 20 à 40 euros). Une lecture approfondie de la convention de compte permet de connaître l’ensemble des frais et sanctions que la nouvelle banque pourrait prélever.

Vous pourriez aimer aussi...

rendement de placement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *